Berlin vs Leipzig: le match

Berlin ou Leipizig, quelle ville deviendra votre nouvelle "Heimat" ? Laure nous répond.

Aux expatriés vivant à Berlin…

Il y a quelques années de cela, vous avez fait de Berlin votre nouvelle Heimat (« patrie » en allemand). Difficile en effet de résister au charme de cette capitale. Je le sais bien, j’ai eu la chance d’y vivre à deux reprises ! Mais voilà, vous entendez de plus en plus parler de Leipzig…apparemment la nouvelle place to be en Allemagne ! Et certains d’entre vous pensent à déménager. Mais est-ce une bonne idée ?
Aujourd’hui je laisse le blog entre les mains de Laure qui a son avis sur la question. Expatriée à Berlin, elle a aussi vécu à Leipzig et ne pouvait donc pas être mieux placée pour y répondre !


Si on parle de Leipzig comme le nouveau Berlin aussi appelé Hypezig, que votre cœur s’est mis à balancer et à lorgner sur la petite sœur de la capitale, sachez que vous pouvez vous y méprendre. A vos risques et périls, vous quittez votre appartement berlinois en sachant qu’à présent il n’y a pas de retour possible… lâcher sa chambre à Berlin c’est un énorme sacrifice en sachant la difficulté qu’on a à se dégoter un endroit où dormir dans la capitale. Sinon reste la solution de l’achat immobilier, en sachant que Berlin reste encore une des villes les moins chères d’Allemagne. Alors avant de rendre les clés à vos colocataires, et de faire une grosse erreur, sachez différencier entre ce que les médias racontent de ce qui se passe vraiment.

Leipzig, ville de Saxe, jadis rayonnante, aujourd’hui beauté endormie

Leipzig a une histoire fabuleuse et un centre-ville qui l’exprime bien. Sous certains angles, avec un peu d’imagination on pourrait la comparer à Paris. Après Berlin, Leipzig parait joli. Son architecture encore en place, moins fragilisée par la guerre que Berlin, rappelle les grandes années de l’Empire prussien, un peu boulevard Haussmann. Son centre-ville regorge de petites rues (coupe-gorges), de nombreux passages et dans l’un de ces passages, dans une cave, il y a ce fameux restaurant qui inspira Faust de Goethe.

Leipzig c’est aussi la chute de Napoléon que les allemands vous feront un plaisir de vous rappeler « parce que vous venez de France, n’est-ce pas ? ».

Le logement

Si vous étiez habitué jusque-là aux envois d’e-mail par centaines voire par milliers sur WG-gesucht et que vous n’avez encore aujourd’hui reçu aucune réponse, que vous avez fait la queue trois heures d’affilé pour visiter une chambre de 10m²  dans Kreuzberg pour 600€/mois, que vous êtes rôdé avec les visites collectives à 300 personnes pour un cagibi, sachez que Leipzig souffre carrément moins de la crise du logement. Les prix des loyers sont presque les moins chers d’Allemagne. Et de nombreux appartements sont disponibles. Libre à vous de choisir les quartiers sud (Südvorstadt, Pagwitz ou Connewitz) un peu plus chers que la moyenne, mais des quartiers étudiants et alternatifs. Au menu restaurant vegan, petits commerces sympathiques et de nombreux marché aux puces en été.

Ce qui surprend à Leipzig ce sont ces terrains vides, ces immeubles désaffectés, des ensembles Grand Empire qui tombent en lambeaux. Quand on revient de Berlin, Leipzig parait vide, épargnée par la folie immobilière qui se déchaine à Berlin, épargnée aussi par le besoin des entrepreneurs de construire des immeubles sur les terrains vides.

Il y a aussi les quartiers Nord (Gohlis) qui sont moins chers et plus calmes. Situé à 10-15 minutes du centre-ville, vous pourrez prétendre à un appartement de 60m² pour un peu moins de 500€/mois.

Le quartier des artistes

Quand on pense à Leipzig, on pense à l’art… on ne peut pas passer au travers des mailles de Neo Rauch qui expose régulièrement à la Spinnerei. Il y a ici aussi une scène artistique qu’on dira naissante et bientôt en plein essor. On ne manque pas d’artistes à Leipzig. Même si les galeries d’art de Leipzig sont plus des hangars à caractères hippie, vous êtes sûr qu’on ne vous refusera pas l’entrée.

La langue

Là encore vous avez survécu à Berlin avec votre anglais bancal ou même en français. Berlin est une ville dont on se demande pourquoi elle est encore allemande. On entend de l’espagnol, de l’italien, du russe et d’autres langues indéfinissables dans tous les coins de la capitale.

On vous conseille de vous mettre au plus vite à l’allemand à Leipzig et pas simplement à l’allemand de base, mais à l’allemand de Saxe. Il faut placer beaucoup de « che ». Vous vous mettrez à articuler « tourne la chevillette et la bobinette cherra » pour vous préparer à ce dialecte. Si vous êtes un français parmi d’autres milliards de français « gefühlt », à Leipzig vous vous sentirez parfois seul. Vous vous retournez quand vous croirez entendre deux touristes parler français, avec le besoin de les aider, de taper la discussion, de se rappeler ensemble ce que c’était, la France. Sinon vous pouvez passer par l’institut français.

Le retour au bercail

Vous avez soudain envie de Leipzig parce que la vie vous semble d’un coup plus facile. Ne pensez-vous pas que la vie est si facile parce qu’il n’y a rien à faire ? Si à Berlin vous vous sentez oppressé par les soirées dans les boîtes et les bars, trop de sorties, une tyrannie de la fête, Leipzig c’est plutôt cosy à la maison.

N’oubliez pas de faire un tour au Zoo, au musée d’art moderne (le truc carré près du centre-ville), à la Spinnerei. Et puis, à un moment vous regretterez Berlin et votre vieille chambre de 10m². Il n’y a pas à tergiverser, vous êtes un enfant de la capitale. C’est difficile de vivre en Province. D’ailleurs il n’existe pas de blogs sur la vie d’un français à Leipzig, ça n’existe pas. C’est qu’il doit y avoir une raison.

 

Laure Zehnacker 

« Je suis expatriée en Allemagne depuis plus ou moins 5 ans. Si en ce moment je vagabonde à Berlin, j’ai déjà vécu à Munich, Fribourg, Leipzig et Holzweißig (bourgade de la RDA). La passion pour l’Allemagne a commencé dès l’enfance, je ne sais pas pourquoi. Je suis rédactrice nomade, je crois qu’on dit ça. »

Son blog: http://litterature-et-art.com/

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.